Ensemble Contrechamps

Serge Vuille a succédé à Brice Pauset au poste de directeur artistique en avril 2018, et a ainsi contribué à l’élaboration de la saison 2018-2019.

Serge Vuille,
directeur artistique

Serge Vuille est un programmateur, percussionniste et compositeur suisse engagé sur la scène de la musique contemporaine et expérimentale.

Il a développé une vision ouverte et engagée de la musique d’aujourd’hui avec la série Kammer Klang et l’ensemble de percussions et électroniques We Spoke, dont il a été directeur artistique durant respectivement cinq et dix ans. Il reprend en avril 2018 la direction artistique de l’Ensemble Contrechamps, avec qui il continuera de développer et valoriser la musique instrumentale contemporaine et expérimentale.

En tant que musicien, il joue notamment avec le London Sinfonietta, l’Ensemble Ictus, l’Orchestre symphonique de la BBC et le Martin Creed Band ainsi qu’en solo aux festivals de Huddersfield HCMF, Londres LCMF, les Schubertiades, SMC Lausanne, Musikpodium Zürich ou Druskomanija Vilnius. Il collabore régulièrement avec des compositeurs, des performeurs et des artistes pour créer de nouvelles œuvres et compose de la musique de concert ainsi que des pièces multimédia qui sont jouées en Suisse, en Angleterre, en Allemagne, en Lituanie, aux États-Unis, au Pérou et au Brésil. Il enseigne la musique expérimentale et guide l’ensemble de percussions au Royal College of Music de Londres.







© Christopher Leigh

Brice Pauset,
directeur artistique

Brice Pauset étudie le piano, le violon, le clavecin puis la composition à Paris et à Sienne (Italie). Boursier 1994 de la Fondation Marcel Bleustein-Blanchet pour la Vocation, puis stagiaire à l’IRCAM de 1994 à 1996, il s’est depuis consacré à sa carrière de compositeur, à l’enseignement, ainsi qu’à l’interprétation au clavecin et au piano de ses propres œuvres, parfois en relation avec le répertoire ancien.

Il collabore fréquemment avec les plus importantes institutions musicales dans le monde entier. Ses œuvres sont régulièrement jouées par des solistes tels que Teodoro Anzellotti, Irvine Arditti, David Grimal, Nicolas Hodges, Salome Kammer ou Andreas Staier, ainsi que par l'Arditti String Quartett, l’Ensemble Lucilin, l’Ensemble Recherche, le Hilliard Ensemble, le Klangforum Wien, le Freiburger Barockorchester et la plupart des orchestres radiophoniques allemands, autrichiens et français.

Durant la saison 2004-2005, il est compositeur en résidence au Mannheimer Oper et compose, en collaboration avec la compositrice Isabel Mundry et la chorégraphe Reinhild Hoffmann, l’opéra Das Mädchen aus der Fremde.

Parmi ses dernières œuvres importantes figurent Exercices du Silence pour voix solo, piano et électronique (Festival d’Automne à Paris IRCAM), Dornröschen II pour quatuor à cordes solo, deux chœurs et grand orchestre (WDR, Cologne) et Kontra-Konzert pour orchestre classique et pianoforte solo (Kölner Philharmonie, pour le Freiburger Barockorchester et Andreas Staier). Il est compositeur en résidence à l’Opéra de Dijon de 2010 à 2015, où son opéra Strafen sera donné en première en 2018.

Son travail regroupe une soixantaine d’œuvres vocales, solistes, d’ensemble ou d’orchestre, caractérisées par la subtile complexité de leur tissu polyphonique, leur connivence avec le passé musical médiéval et baroque, y compris instrumental (clavecin, pianoforte, viole d’amour, théorbe...), ainsi que par la permanence de significations métaphysiques.

Brice Pauset est le claveciniste du collectif Les Dissonances, initié par David Grimal à Paris. Passionné de facture instrumentale, il constitue peu à peu une collection d’instruments parmi lesquels figurent des copies réalisées par les plus grands facteurs de notre temps (Christopher Clarke, Anthony Sidey), des instruments originaux (dont un pianoforte de Johann Fritz de 1810) ainsi que des copies sortant de son propre atelier.







© Alain Kissling


En 2008, Brice Pauset a été nommé professeur de composition à la Musikhochschule de Fribourg-en-Brisgau, où il réside depuis 2002. Son enseignement tisse des liens féconds entre musique, philosophie, politique, économie, arts, littérature et architecture. Il donne par ailleurs de nombreuses masterclasses, notamment à Royaumont (France), à l’IRCAM (France) ou à Graz (Autriche).

Il a été directeur artistique de l’Ensemble Contrechamps de 2012 à 2018. Sa musique est en dialogue permanent avec l’histoire passée et présente. Ses aspects esthétiques, politiques et utopiques feront l’objet d’une publication avec le musicologue Laurent Feneyrou, sous la forme d’entretiens et de textes analytiques.

Vie privée : Contrechamps récolte des données de suivi anonymes à des fins statistiques grâce à l’outil open source Matomo.
Cliquez-ici pour paramétrer cette collecte.