Editions Contrechamps

Karlheinz Stockhausen

Comment passe le temps

Essais sur la musique 1952-1961

Ouvrage publié avec l’aimable autorisation de la fondation Stockhausen pour la musique.

Karlheinz Stockhausen (1928-2007) a été, dans les années 1950, l’une des figures dominantes de l’avant-garde musicale : un compositeur inventif, audacieux et visionnaire. Chacune de ses œuvres constituait un événement et une avancée, chacune ouvrait des horizons nouveaux, et chacune était accompagnée par une réflexion théorique : Kreuzspiel et Kontra-Punkte sont liées aux notions de « musique ponctuelle » et de « composition par groupes » développées dans les premiers textes – Stockhausen cherchait alors à généraliser le sérialisme à toutes les composantes de l’écriture ; Gesang der Jünglinge fut le premier chef-d’œuvre de la musique électronique, dont Stockhausen a été un pionnier, et dont il détaille les enjeux dans ses écrits ; Zeitmaße et Gruppen apportèrent des éléments d’indétermination liés à une nouvelle conception du temps et de la forme, que Stockhausen appelle « statistique », et qu’il expose notamment dans son texte central, « … comment le temps passe… » ; elle entraîna l’idée d’une musique spatialisée, créant de nouvelles conditions d’écoute, discutées dans « Musique dans l’espace » ; Kontakte mélange les sources instrumentales et électroniques, développant une nouvelle conception de la forme, appelée « forme-moment », qui est aussi le titre de l’un de ses essais ; enfin, des pièces comme Klavierstück XI, Refrain ou Zyklus introduisirent une part d’aléatoire qui redonna aux musiciens une certaine liberté dans le travail d’interprétation.

Dans ses textes, Stockhausen s’appuie sur la nature des phénomènes plutôt que sur des considérations historiques ou esthétiques. À chaque étape de son évolution, il a forgé des concepts et ouvert des perspectives. C’est cette formidable aventure, qui fut globalement celle de toute une génération, qui est consignée dans les textes regroupés ici, écrits entre 1952 et 1961. Ils révèlent une pensée profonde et prospective, en perpétuelle recherche, mais traversée par une exigence centrale : unifier tous les éléments d’une œuvre, de la micro à la macrostructure, dans une organisation totale qui reflèterait l’ordre divin et échapperait au temps mesuré.

Ces textes, dont plusieurs n’avaient pas été traduits jusque-là, sont regroupés ici pour la première fois en français.

 




Acheter ce livre

ISBN : 9782940068524


Édité par Philippe Albèra
Traduit par Christian Meyer
Parution : octobre 2017
352 pages
Catalogue des Éditions Contrechamps