Ensemble Contrechamps

Pascal Rophé

Direction

La Musique est aussi synonyme de rencontres et Pascal Rophé l’incarne à merveille. Rencontres avec des compositeurs (Pascal Dusapin, Bruno Mantovani, Michael Jarrell, Philippe Hurel, Ivan Fedele, Luca Francesconi…), avec des solistes (Antoine Tamestit, Roger Muraro, Tabea Zimmermann, Jean-Efflam Bavouzet…) ou bien encore avec des orchestres qui unanimement le plébiscitent pour revenir travailler avec eux.

Si Pascal Rophé est devenu l’un des spécialistes de sa génération du répertoire du XXe siècle et qu’il travaille toujours avec la plupart des grands ensembles européens qui se consacrent à la musique contemporaine, il aborde aussi de plus en plus le grand répertoire symphonique des deux derniers siècles ; en parfaite adéquation avec les trois chocs équivalents qu’il avait reçu lorsqu’il découvrit simultanément les partitions du Sacre du printemps de Stravinski, de la Neuvième Symphonie de Beethoven ou bien encore du Marteau sans maître de Pierre Boulez.

Pierre Boulez, il le retrouvera dès 1992 à l’Ensemble Intercontemporain (où il collaborera aussi beaucoup avec David Robertson) après des études au Conservatoire National Supérieur de Musique de Paris et le deuxième prix du Concours International de Besançon en 1988.

En France comme à l’étranger, Pascal Rophé a travaillé avec les plus grandes formations (Orchestre Philharmonique de Radio France, Ensemble Intercontemporain, BBC de Londres, Cardiff, Belfast, Orchestre de la Suisse Romande, RAI de Turin, NHK Philharmonic Orchestra, Orchestre Philharmonique de Monte-Carlo…).

Il a aussi occupé pendant trois années les fonctions de Directeur Musical de l’Orchestre Philharmonique de Liège jusqu’en juin 2009.

Pascal Rophé, qui considère le répertoire lyrique (tout comme la musique contemporaine) plus abordable que beaucoup d’œuvres du répertoire classique, s’investit également dans l’opéra et il tient à s’y consacrer au moins deux fois par an. En avril 2011 il a créé Akhmatova le dernier opéra de Bruno Mantovani à l’Opéra Bastille.

Les enregistrements de Pascal Rophé ont reçu de nombreux prix :

Son disque d’Intrada d’Éric Tanguy avec l’Orchestre National de France a reçu un Choc du Monde de la musique et le CD qu’il a enregistré d’œuvres de Thierry Escaich avec l’Orchestre Philharmonique de Liège a reçu un 10 de Répertoire, un Choc du Monde de la musique, et un Diapason d’Or de l’année pour la musique contemporaine. Parmi ses enregistrements les plus récents, citons deux albums consacrés à Ivan Fedele et à Luigi Dallapiccola, avec l’Orchestre de la RAI de Turin, un disque consacré à l’œuvre de Michael Jarrell avec l’Orchestre de la Suisse Romande (Grand Prix Charles-Cros), un disque Saint-Saëns ainsi qu’un CD Dutilleux avec l’Orchestre Philharmonique de Liège (Choc du Monde de la musique).

Le premier enregistrement mondial de l’intégrale des sept Solos pour orchestre de Pascal Dusapin avec l’Orchestre Philharmonique de Liège est paru en 2010 chez Naïve Classique et a reçu toutes les éloges de la presse spécialisée.

En février 2011 a été publié le double concerto pour altos de Bruno Mantovani en compagnie de Tabea Zimmermann et d’Antoine Tamestit avec l’Orchestre Royal Philharmonique de Liège-Bruxelles.

Vie privée : Contrechamps récolte des données de suivi anonymes à des fins statistiques grâce à l’outil open source Matomo.
Cliquez-ici pour paramétrer cette collecte.