Ensemble Contrechamps

Pierre-Stéphane Meugé

Saxophone

Né en 1964 à Bordeaux, Pierre-Stéphane Meugé commence le piano à l’âge de 6 ans à Vannes (Bretagne). Il poursuit des études complètes (analyse, acoustique, contrebasse, alto, saxophone, harmonie, contrepoint et direction d’orchestre) au Conservatoire national de Région de Strasbourg, où il est ensuite nommé professeur de saxophone et dirige l’Orchestre d’harmonie. Il quitte ce poste après quelques années pour se consacrer exclusivement au concert, une activité qui le mène du Japon à la Russie, en passant par l’Indonésie, tout en restant concentrée en Europe (Suède, Italie, Allemagne et Autriche), découvrant d’autres musiques, d’autres pratiques, multipliant rencontres, collaborations et expériences.
Il participe dès 1986 aux Séminaires de phénoménologie musicale et de direction d’orchestre avec Sergiù Celibidache, une rencontre déterminante comme celle d’Emmanuel Nunes, dont il suit les cours de composition à l’Atelier de recherche instrumentale de l’IRCAM ou encore celle de Giacinto Scelsi, à Rome. Il s’initie aussi à l’improvisation avec Vinko Globokar, Derek Bailey et Evan Parker. En 1988, l’International MusikInstitut lui confie la première chaire de saxophone aux Ferienkurse für Neue Musik de Darmsdadt ; il y côtoiera de nombreux compositeurs de tous horizons, aux langages divers, parmi lesquels de grandes figures comme John Cage ou Morton Feldman, dont l’héritage ne cessera de s’approfondir. La BBC Radio 3 lui consacre un portrait dans l’émission Tuning up en 1992.
Au début des années 90, Pierre-Stéphane Meugé se produit maintes fois dans les festivals de musique contemporaine naissant dans les nouveaux pays de l’Est : Odessa (Ukraine), Kazan (Tatarstan), Tashkent (Ouzbékistan), Bishkek (Kirghizstan), Oulan-Bator (Mongolie) et y fait entendre souvent pour la première fois la musique de Berio, Stockhausen ou Cage.
Avec Marcus Weiss, Serge Bertocchi et Jean-Michel Goury, il fonde à Paris en 1991 l’ensemble modulable XASAX, pionnier toujours actif du renouveau du quatuor de saxophones, puis participe en 1994 à l’aventure du Newt Hinton Ensemble, collectif hétéroclite international qu’il dirige alors régulièrement. Il dirige également d’autres ensembles de musique contemporaine ainsi que des orchestres d’instruments à vent, notamment au Festival International d’Akiyoshidai (Japon) dans ses propres orchestrations d’œuvres pour piano de Schoenberg et Bartók.
Membre du Klangforum de Vienne de 1995 à 1998, invité par Musikfabrik (Cologne), il est le saxophoniste attitré des ensembles Contrechamps à Genève et 2E2M à Paris, où il se produit aussi avec l’ensemble Aleph. Il est également membre du groupe minimaliste Dedalus.




© Isabelle Meister


En tant que soliste, il a notamment joué Hot de Franco Donatoni avec l’Ensemble intercontemporain au Festival d’Automne à Paris en 2007, et parmi les nombreuses créations à son actif, on peut mentionner la pièce pour saxophone soprano solo P.S. que Georges Aperghis lui a dédiée en 2009. En 2008 et 2010, il est invité comme tutor au festival itinérant Cracking Bamboo, rencontre interculturelle de musiciens occidentaux contemporains
et asiatiques traditionnels pour une expérience concertante d’improvisation collective (Vietnam, Cambodge, Laos, Indonésie). Investissant volontiers le domaine du théâtre musical, il explore également le champ libre de l’improvisation et de la musique vivante – collaborant avec danseurs, acteurs, pantomimes et cinéastes – et écrit occasionnellement de la musique de film ou de concert. Depuis 1999, Pierre-Stéphane Meugé enseigne le saxophone et la musique de chambre à la Haute école de musique de Lausanne, où il encadre également les Ateliers de musique contemporaine.

Vie privée : Contrechamps récolte des données de suivi anonymes à des fins statistiques grâce à l’outil open source Matomo.
Cliquez-ici pour paramétrer cette collecte.