Ensemble Contrechamps

Klaus Huber

Compositeur

Klaus Huber est né à Berne le 30 novembre 1924
Il fréquente le lycée à Bâle et l'École Normale d'instituteurs à Küsnacht/Zurich.
En 1959, percée internationale du compositeur: première exécution de la cantate de chambre "Des Engels Anredung an die Seele" 
De 1961 à 1972, il enseigne à la Musikakademie de Bâle: à partir de 1964, en tant que professeur titulaire de la classe de composition et d'instrumentation, à partir de 1968, de la classe principale de composition
En 1966, 1968 et 1972, il dirige les cours d'analyse et les séminaires aux concours internationaux de composition de la Stichting Gaudeamus à Bilthoven, en Hollande
En 1969, Huber fonde le séminaire international des compositeurs à la Künstlerhaus de Boswil (Suisse)
En 1973  Huber devient le successeur de Wolfgang Fortner à Fribourg en Brisgau
En 1978, il reçoit le prix des arts de la Ville de Bâle
De 1979 à 1982, il est président de l'Association des Musiciens Suisses
Depuis 1984 professeur invité de plusieurs institutions internationales 
En 1990, Huber se démet de ses fonctions à Fribourg; il compose et continue son enseignement de façon libre
Klaus Huber est membre de l'Académie bavaroise des Beaux-Arts, de l'Académie des Arts de Berlin et de l'Académie Libre des Arts de Mannheim ainsi que membre honoraire de la SIMC. Il vit à Bremen et à Panicale (Perugia, Italie).
Prix de musique écclésiastique de la ville de Schwäbisch Gmünd 2007. Prix de Musique Salzburg 2009. Prix Ernst von Siemens 2009.
Ses écrits ont été publiés 1999 sous le titre "Umgepflügte Zeit" par l'édition MusikTexte à Cologne etd dans les publications "unterbrochene Zeichen - Klaus Huber" 2005 par Pfau Verlag (Sarrebruck), dans l'édition 137/138 de Musik-Konzepte 2008, édition text+kritik; et dans le livre "Klaus Huber: Von Zeit zu Zeit, Das Gesamtschaffen ", Entretiens avec Claus-Steffen Mahnkopf, publié par Wolke Verlag 2009.
En français: Klaus Huber: Écrits. Editions Contrechamps, Genf, 1991; Dossier Klaus Huber. Editions Entretemps 7/1988, Paris.




© Stefan Forster

Vie privée : Contrechamps récolte des données de suivi anonymes à des fins statistiques grâce à l’outil open source Matomo.
Cliquez-ici pour paramétrer cette collecte.