Ensemble Contrechamps

Brian Ferneyhough

Compositeur

Brian Ferneyhough est né le 16 janvier 1943 à Coventry (Angleterre). Il reçoit sa première formation musicale à la Birmingham School of Music et à la Royal Academy of Music à Londres. En 1968, il obtient la Bourse Mendelssohn, qui lui permet de poursuivre ses études à Amsterdam avec Ton de Leeuw puis, l’année suivante, avec Klaus Huber au Conservatoire de Bâle. Ferneyhough obtient à plusieurs reprises le Prix Gaudeamus pour la composition (Pays-Bas) pour ses Sonatas pour quatuor à cordes (1968), Epicycle (1969) et Missa brevis (1970). La branche italienne de la Société internationale de musique contemporaine (SIMC) accorde à Ferneyhough la seconde place lors du concours de 1972, pour Firecycle Beta, et, deux ans plus tard, un prix spécial pour Motion Study III, meilleure œuvre toutes catégories.

Brian Ferneyhough a enseigné à la Musikhochschule de Fribourg-en-Brisgau, à la Civica Scuola di Musica (Milan), au Conservatoire royal de La Haye et à l’Université de San Diego (Californie). En janvier 2000, il rejoint l’Université de Stanford, où il est nommé, peu après, William H. Bonsall Professor pour la musique. Les étudiants du monde entier profitent de son enseignement, notamment aux Ferienkurse für Neue Musik à Darmstadt et à la Fondation Royaumont près de Paris. En 2007-2008, Ferneyhough est professeur invité au Département de musique de l’Université de Harvard.

Son œuvre est jouée dans le monde entier et dans tous les grands festivals de musique contemporaine. Son premier opéra, Shadowtime, est créé en mai 2004 à la Biennale de Munich, et a obtient un grand succès. Fondé sur la vie et l’œuvre de Walter Benjamin, cet opéra explore plusieurs des thèmes majeurs développés dans l’œuvre de Benjamin : la nature du langage, les possibilités d’une politique de gauche transformationnelle, et le rôle de la matérialité dans l’art. Un CD de Shadowtime est paru en 2006 chez NMC.

Parmi ses œuvres récentes, il faut citer un cinquième quatuor à cordes, dédié au Quatuor Arditti et créé à Witten en 2005 ; une nouvelle œuvre pour orchestre, Plötzlichkeit, créée au Festival de Donaueschingen en 2006 et reprise en 2007 à la Tonhalle de Zurich ; Chronos Aion fut créé par l’Ensemble Modern en 2008, tandis que son Quatuor à cordes N° 6 fut donné par le Arditti String Quartett en 2010. Finis Terrae, pièce pour grand ensemble avec six voix solistes, fut quant à elle donnée en 2012 par l'Ensemble Musikfabrik.

Vie privée : Contrechamps récolte des données de suivi anonymes à des fins statistiques grâce à l’outil open source Matomo.
Cliquez-ici pour paramétrer cette collecte.