Ensemble Contrechamps

Hélène Fauchère

Soprano

La soprano française Hélène Fauchère étudie d’abord la flûte traversière avant de débuter le chant. Elle reçoit ensuite l’enseignement de Gaël de Kerret, puis intègre la classe de Fusako Kondo au CRR de Paris, où elle obtient un premier prix de perfectionnement en 2007. Elle a ensuite étudié avec Malcolm King et Chantal Santon-Jeffery. Parallèlement, elle a soutenu à la Sorbonne un Master de musicologie portant sur les liens entre musique et poésie à travers les mises en musique des poèmes de Mallarmé, et obtenu dans les classes de Corinne Schneider et d’Alain Louvier au Conservatoire de Paris des prix d’histoire de la musique, d’analyse et d’orchestration.

Hélène Fauchère s’intéresse très tôt à la musique d’ensemble et en particulier à la musique de chambre, qu’elle a pratiquée avec les étudiants du Quatuor Ysaÿe, avec des compositeurs tels que Respighi, Hindemith, Schoenberg et Chausson. Au sein d’un projet de Jean-Marie Cottet, elle monte le Pierrot Lunaire en mai 2007 et crée les Lagunes et Lucanes VI-X d’Alain Louvier avec Claude Delangle en avril 2009. Depuis huit ans, elle a travaillé régulièrement avec l’Ensemble Solistes XXI dirigé par Rachid Safir, ce qui lui a donné la possibilité de chanter à l’Opéra de Paris (Yvonne, Princesse de Bourgogne, de Philippe Boesmans), à l’Amphitéâtre Bastille (Huber, Stravinsky), ainsi qu’à l’Ircam. Elle a également travaillé avec l’Ensemble Sequeza 9.3. dirigé par Catherine Simon-Pietri, avec La Chapelle rhénane dirigée par Benoît Haller, ainsi qu’avec l’orchestre Les Siècles sous la direction de François-Xavier Roth.

En 2013, elle a fondé le trio Wunderhorn avec l’organiste Véra Nikitine et le flûtiste Yoann Couix, et en 2015 également son duo avec le contrebassiste Uli Fussenegger (création de commandes pour soprano et contrebasse, parmi lesquelles des pièces d’Alberto Posadas, Evis Sammoutis, Vito Zuraj et Carlo Ciceri, au Festival Archipel de Genève, au Festival Format Raisins, à la fondation Pharos de Nicosie et à la Société de Musique Contemporaine de Lausanne).

Collaborant en tant que soliste avec le Klangforum Wien, l’Ensemble Modern, l’Ensemble Contrechamps, l’Experimentalstudio du SWR, ainsi qu’avec le Münchener Kammerorchester et la Grande Écurie de Jean-Claude Malgoire, elle se produit au Theater an der Wien, à l’Akademie der Künste et à la Schaubühne von Berlin, à la Kölner Philharmonie, au Studio-Ansermet de Genève, et est invitée par l’académie d’Acanthes, le festival Arcus Temporum de Pannonhalma (Hongrie), le festival Jazzlines de Munich, le Tongyeong International Music Festival de Corée, les Wiener Festwochen, le festival Musica Strasbourg, le festival Cresc..., la Biennale de Francfort et le Festival Archipel. Son expérience professionnelle la conduit à travailler avec des chefs tels que Sylvain Cambreling, Beat Furrer, Jean Deroyer, Szolt Nagy, Alexander Liebreich, Emilio Pomarico, Peter Hirsch, Léo Warynski, Stefan Schreiber, Brad Lubman, Paul Fitzsimon, Michael Wendeberg, Bruno Mantovani et Matthias Pintscher.

En mars 2010, elle est la créatrice de l’un des deux rôles principaux de l’opéra Wüstenbuch de Beat Furrer, avec le Klangforum Wien, dans une mise en scène de Christophe Marthaler au Theater Basel. Elle a chanté en mai 2012 le rôle de la Jeune Femme Blonde dans l’opéra Thanks to my eyes d’Oscar Bianchi avec l’Ensemble Modern, sous la direction de Frank Ollu, dans une mise en scène de Joël Pommerat au festival Musica de Strasbourg.




© Sébastien Brohier

Au cours de la saison 2012-2013 elle est notamment Freia et Gutrune lors de la reprise de Ring Saga (T&M, Paris) à Reggio Emilia, enregistre avec l’Ensemble Multilatérale pour Radio France, ainsi qu’avec l’Experimentalstudio de Freiburg et chante Neither de Morton Feldman sous la direction de Stefan Schreiber dans une mise en scène de Matthias Rebstock au Konzert Theater Bern. Lors du festival Cresc... Biennale für die moderne Musik Frankfurt 2013, elle crée avec l’Ensemble Modern, sous la direction de Brad Lubman, Übürall de Vito Zuraj, qu’elle reprend ensuite à la Kölner Philharmonie. Elle crée en mai 2014 Chantier Woyzeck d’Aurélien Dumont avec l’ensemble 2E2M à la Péniche-Opéra.

En novembre 2014 elle a créé Fermata de Luis Naon à Genève avec l’Ensemble Contrechamps, et elle a fait ses débuts avec l’Ensemble Intercontemporain en décembre 2014, chantant Bouchara de Claude Vivier et Quatre chants de Stravinsky à la Cité de la musique de Paris, puis en septembre 2015 les Improvisations I & II sur Mallarmé de Boulez et les Chansons de Bilitis de Debussy à Turin et Milan (Festival Mito). En avril 2016, elle chante avec la Grande Écurie et la Chambre du Roy Trois poèmes de la lyrique japonaise de Stravinsky et Trois poèmes de Stéphane Mallarmé de Ravel. Parmi ses projets pour 2017 figurent encore plusieurs créations, dont Ubuquité pour soprano et ensemble de Vito Zuraj avec l’Ensemble Intercontemporain à la Philharmonie de Paris, ainsi que de nouvelles collaborations avec les ensembles Lemanic et Contrechamps à Genève, et avec le festival Louth Contemporary music society de Dundalk (Irlande).