Ensemble Contrechamps

Elliott Carter

Compositeur

Elliott Carter est né en 1908 et mort en 2012. Sa vocation musicale naît dans le contexte bouillonnant des années vingt, au contact du mouvement ultramoderne américain, et sous les auspices de Charles Ives, avec lequel il entretient une relation amicale. Au début des années trente, il va se perfectionner à Paris auprès de Nadia Boulanger, acquérant un métier très sûr inscrit dans une esthétique néoclassique que Carter abandonnera progressivement, à son retour en Amérique, durant les années quarante, conscient de l’impasse où elle mène (elle marque alors toute la scène américaine). Retiré dans un désert pour composer un quatuor à cordes (ce sera le premier d’une série de cinq) en toute liberté, il s’orientera dès lors dans une direction personnelle, à l’écart du néoclassicisme comme du sérialisme, fondant son travail sur des bases harmoniques et rythmiques originales. La biographie de Carter se transmute alors dans une œuvre d’une remarquable unité, qui s’enrichit de plus en plus rapidement à partir des années quatre-vingt. S’il a reçu de nombreux prix prestigieux, Elliott Carter est resté aux États-Unis un compositeur isolé et non représentatif, critique vis-à-vis des institutions et de certains courants dominants comme celui du minimalisme, qu’il juge profondément réactionnaire. Mais son œuvre figure l’un des plus impressionnants massifs de la musique du XXe siècle, par sa qualité, sa diversité, son abondance et son originalité.

Philippe Albèra

Voir les ouvrages parus aux Éditions Contrechamps :
Entretiens avec Elliott Carter
La Dimension du temps. Seize essais sur la musique
Elliott Carter, ou le temps fertile