Ensemble Contrechamps

2. Trash-Trance

Dimanche 08 octobre 2017 – 11h
Musée d’art et d’histoire de Genève

Note de programme

Marco Momi Cinque Nudi pour saxophone et stomp boxes (2012)
Fausto Romitelli Trash TV Trance pour guitare électrique (2002)
Olga Neuwirth Elfi und Andi pour récitant, guitare électrique, contrebasse, clarinette basse, saxophone et deux lecteurs CD, d’après un texte d’Elfriede Jelinek (1997)


Peter Schweiger récitant
Marie Mercier clarinette
Kevin Juillerat saxophone
Simon Aeschimann guitare électrique
Noëlle Reymond contrebasse
Christophe Egea ingénieur du son

Les sphères de la musique savante et des genres réputés impurs ont depuis longtemps montré des zones de contact et des modes d’échanges, et ce dans les deux sens. Fausto Romitelli, trop tôt disparu, a montré tout le potentiel que ces échanges peuvent faire surgir, en revendiquant des sources d’inspiration hors-cadre tel le rock psychédélique, tout en maintenant l’hypothèse de l’écriture dans toute sa rigueur. Olga Neuwirth a elle aussi pris très au sérieux les implications des genres secondaires à partir, notamment, de la figure de Klaus Nomi et de son rétrofuturisme. Sa collaboration soutenue avec l’écrivaine Elfriede Jelinek l’engage, comme cette dernière, à brocarder l’absurdité et le pouvoir autoritaire des clichés sociaux. Marco Momi, quant à lui, tente de rendre les objets musicaux à leur naturalité à travers des « écosystèmes sonores » aux valeurs dramaturgiques qui leur sont propres. Ce concert fera la part belle aux instruments ayant établi des ponts entre les traditions musicales évoquées.

Médiation
Visite commentée – 14h30
« Art noble et moins noble : emprunts, mélanges et influences »
Visite du Musée d’art et d’histoire de Genève en lien avec la thématique du concert

Vidéos en lien avec le concert

Pour aller plus loin
Le site du compositeur italien Marco Momi

En collaboration avec le Musée d’art et d’histoire de Genève
En collaboration avec le Centre de musique électroacoustique de la Haute école de musique de Genève

Vie privée : Contrechamps récolte des données de suivi anonymes à des fins statistiques grâce à l’outil open source Matomo.
Cliquez-ici pour paramétrer cette collecte.