Concert précédentConcert suivant  
contrechamps
contrechamps

POTEMKIN

Lundi 8 septembre 2014 – 20h
Théâtre Pitoëff
dans le cadre de La Bâtie-Festival de Genève

Projection de Le Cuirassé Potemkin de Sergei Eisenstein (1925).

Cornelius Schwehr
Musik mit Potemkin, Panzerkreuzer Potemkin (2012)
Musique d’accompagnement du film d’Eisenstein.

Ensemble Contrechamps
Yoichi Sugiyama, direction

La relation de la musique et du film est partie du bon pied, quoique, il faut le dire, dans la mauvaise direction… Devenu produit industriel destiné à concrétiser l’american way of life, le cinéma selon Hollywood a logiquement considéré le complément sonore du film devenu parlant selon les mêmes critères. Il n’en était pas de même en Union soviétique, où des compositeurs de premier rang ont offert leur talent au film sonore. Sergei Eisenstein en a notamment tiré des enseignements qui auraient pu éviter l’enlisement généralisé consécutif aux succès économiques du modèle hollywoodien; en témoigne la puissance dévastatrice - du point de vue esthétique - des grands blockbusters actuels. S’il y a une musique de film en quête d’authenticité, c’est ailleurs là qu’il faut la chercher, hors des sentiers battus. Cornelius Schwehr a toujours été à la lisière de la musique de concert et du rapport à l’image dont il a tâté les variantes les plus orthodoxes, notamment pour des films policiers à succès de la télévision allemande. C’est cependant dans le domaine de la relecture des films originellement dépourvus de musique (ou dont la musique originale a été égarée, comme Le Cuirassé Potemkine) que son art donne sa pleine mesure. Nul doute que cette interprétation changera notre regard sur ce film qui a fait l’Histoire.

Voir également la conférence « Les noces discrètes du film et de sa musique »

En coproduction avec La Bâtie-Festival de Genève

POUR ALLER PLUS LOIN
Un extrait d’une des séquences les plus célèbres du film d’Eisenstein
Site du compositeur Cornelius Schwehr
Texte de Cornelius Schwehr: "nouvelle musique ou nouvelle musique de film; sur la relation entre musique et film" (en allemand)
S. M. Eisenstein, Réflexions d'un cinéaste, Éditions en langues étrangères, Moscou, 1958.
S. M. Eisenstein, MLB, plongée dans le sein maternel, Hoëbeke, 1999.
Barthémy Amengual : Que viva Eisenstein!, Lausanne : L'Age d'homme, 1980.
Francois Albera, Eisenstein et le constructivisme russe, Lausanne, l'Age d'homme, 1990.
Francois Albera (sous la direction de), Eisenstein dans le texte, CINéMAS, 2001.


Lettre d'information

Pour ne rien manquer cette saison, inscrivez-vous ! Vous recevrez toutes les infos directement sur votre courriel.

À télécharger

Programme de la saison

Infos pratiques

Théâtre Pitoëff
Rue de Carouge 52, 1205 Genève

Plan d'accès