Ensemble Contrechamps

Laure-Anne Payot

Mezzo-soprano

Née à Genève, Laure-Anne Payot commence l’étude du chant dans sa ville natale auprès de Heidi Raymond puis entre au Conservatoire de musique de Lausanne dans la classe de Pierre-André Blaser où elle obtient son diplôme de concert. Parallèlement, elle se perfectionne auprès de Kurt Widmer à Bâle et Peggy Bouveret à Paris.
Elle interprète des rôles d’opéra (Cherubino et Arminda chez Mozart, Rosine chez Scarlatti, l’Enchanteresse chez Purcell, Il Satirino chez Cavalli) et de comédienne-chanteuse sur les scènes du Théâtre de Caen, de l’Opéra de Lausanne ou au festival Tibor-Varga. Elle est saluée par la critique pour son interprétation de Pierrot Lunaire à l’Oriental Théâtre de Vevey.
Laure-Anne Payot cultive avec prédilection le répertoire contemporain en interprétant les compositeurs actuels (création de S(k)ript d’Eric Gaudibert, collaboration avec l’Ensemble Contrechamps, avec l’Ensemble Namascae, création de Der Teich d’Ezko Kikoutchi, pièce écrite pour elle et l’Ensemble Namascae sous la direction de William Blank au jardin musical de Cernier et en tournée, Sippal, dobbal, nádihegedüvel de György Ligeti au festival Archipel, récital a capella au Théâtre Municipal de Lausanne, Aventures et Nouvelles Aventures de György Ligeti à l’Oriental Théâtre de Vevey, Drumming de Steve Reich avec le CIP, Et si Bacon, opéra de François Cattin avec le NEC, Sequenza III de Berio au festival Usine Sonore, créations de jeunes compositeurs hongrois invités pour la saison musicale de Dampfzentrale à Berne, stages avec Heinz Holliger, György Kurtag, Georges Aperghis).
En 2015, elle reprend le Pierrot Lunaire avec les soliste du BSO et Giovanni Belluci au piano à Bienne. Elle prépare un récital en tandem-miroir avec des musiciens syriens de chants de troubadours à Château Rouge à Annemasse et reprendra Der Teich d’Ezko Kikoutchi à Berne.
Laure-Anne Payot enseigne le chant au Conservatoire de musique de Genève (filière pré-professionnelle d’Art Dramatique)