Ensemble Contrechamps

Alban Berg

Compositeur

Né le 9 février 1885 à Vienne en Autriche, Alban Berg montrera des dons précoces tant dans le domaine de la littérature, à laquelle il voudra d’abord se destiner, que dans celui de la musique. Ses parents, très aisés – son père Conrad Berg se fera une fortune dans l’import-export – feront le nécessaire pour qu’Alban, leur troisième enfant, puisse accomplir son destin artistique. Dès sa quinzième année, il profite de l’été dans la villa familiale de Trahütten (Styrie) pour composer en autodidacte de nombreux Lieder. C’est après que Charley, son frère aîné, ait envoyé en secret des œuvres d’Alban à Schönberg, que son jeune frère se décidera a étudier la composition en privé avec le maître déjà reconnu de la modernité musicale, de dix ans seulement son aîné. Très enthousiaste, Schönberg reconnaîtra immédiatement les talents de son nouveau jeune élève. C’est une époque très heureuse et fertile en amitié tant avec son maître qu’avec son autre jeune élève Anton Webern. L’admiration de Berg pour Schönberg est immense et les « trois A » (Arnold, Anton, Alban) resteront des amis proches toute leur vie.
Dès 1906, Berg aura la possibilité de se consacrer exclusivement à la musique ; un an plus tard, il pourra entendre ses premières œuvres en concert.






La chanteuse Helene Nahowski deviendra son épouse en 1911 et c’est en 1912 qu’un des scandales les plus retentissants de la vie musicale viennoise touchera Berg directement, après la première audition partielle de son opus 4 (Fünf Lieder nach Ansichtskartentexten von Peter Altenberg) – le tumulte fut tel que le concert dut être alors interrompu...
En pleine guerre et durant son service militaire, Berg travaillera sur son opéra Wozzeck, d’après Georg Büchner, qu’il achèvera en 1917. De retour à Vienne après la guerre, il enseignera la musique et encouragera Schönberg à fonder la « Société pour l’exécution musicale privée ».
C’est à Prague en mai 1925 que Berg fera la rencontre de Hanna Fuchs-Robettin avec laquelle il entretiendra une relation amoureuse secrète, relation qu’il codifiera tel un message caché dans la Suite lyrique pour quatuor à cordes.
Alors en plein travail de mise au propre du dernier acte de son second opéra Lulu, Berg contractera une septicémie à laquelle il succombera le 24 décembre 1935.
Brice Pauset

Vie privée : Contrechamps récolte des données de suivi anonymes à des fins statistiques grâce à l’outil open source Matomo.
Cliquez-ici pour paramétrer cette collecte.