Ensemble Contrechamps

Devant l'image

Trente ans / Films

Dimanche 7 octobre 2007
Cinéma Spoutnik

16h00 – Projections
Le Quatuor des possibles, fondé sur le quatuor à cordes Fragmente-Stille, an Diotima de Luigi Nono (1992)
Ombres, naissance du Concerto pour violon, hommage à Louis Soutter de Heinz Holliger (1997)
Kurtág-Fragmente [avant-première] (2007)

Réalisation Edna Politi

Le Quatuor des Possibles
À mi-chemin entre le documentaire et le poème filmé, Le Quatuor des Possibles constitue la traversée d’une œuvre musicale d’aujourd’hui qui peut aussi bien s’entendre comme une traversée de notre réalité contemporaine. Le film se présente comme une quête – une enquête – à partir du quatuor de Luigi Nono, Fragmente-Stille, an Diotima. Cette quête est aussi bien celle des musiciens du Quatuor Arditti que celle de la réalisatrice qui aborde l’œuvre dans ses différentes significations: l’écriture musicale du compositeur, ses interrogations éthiques et politiques, ses références à Hölderlin, Beethoven, Verdi, Maderna, Ockeghem.
Avec le Quatuor Arditti (Irvin Arditti, David Alberman, Garth Knox, Rohan de Saram) / Viviana Aliberti, comédienne/ Michel Cassé, astrophysicien/ Walter Levin, premier violon du Quatuor LaSalle/ Klaus Zehelein, dramaturge. Et la voix de Bruno Ganz.
Musique: Luigi Nono/ Poèmes: Friedrich Hölderlin.
Le film a obtenu le Golden Gate Award au San Francisco International Film Festival 1993, le Grand Prix Prague d’Or 1993 et le Prix du Documentaire au Festival de Mannheim 1993.

Contrechamps 1992 / 89 minutes / 35 mm, BetaSP, DigiBeta / v. o. français-allemand-anglais / sous-titres: français, anglais, allemand.

Ombres
Depuis les premières esquisses jusqu’au concert de création, en passant par le travail forcené de répétitions, Ombres suit la genèse du Concerto pour violon – Hommage à Louis Soutter que le compositeur, chef d’orchestre et hautboïste Heinz Holliger a écrit en hommage au peintre tourmenté Louis Soutter. Dans ce film, la réalisatrice a voulu déchiffrer «ce que ceux qui sont au bord de l’abîme ont à nous dire». Dans un contrepoint serré entre la musique, la peinture, et les images qui les mettent en scène, le film génère un jeu de miroir fascinant qui entraîne le spectateur dans ce monde entre obscurité et lumière, d’une densité toute expressionniste.
Avec Thomas Zehetmair, violon, et l’Orchestre de la Suisse romande sous la direction de Heinz Holliger.
Grand Prix pour la Qualité de l’Image, UNESCO Paris 1997

Contrechamps Productions 1997 / Version originale: 105 minutes / Versions courtes: 60 minutes et 90 minutes / 35mm, BetaSP, DigiBeta / v. o. français-allemand / sous-titres: français, anglais, allemand.

Kurtág-Fragmente (titre provisoire)
À l’occasion des trente ans de Contrechamps, c’est un work in progress qui vous sera présenté ce soir, un film encore en travail, à l’image de son sujet : un huis clos d’une heure consacré à un cours d’interprétation de cinq des Kafka-Fragmente opus 24 de György Kurtág, un film dans lequel le compositeur, accompagné de sa femme Martá, essaie sans relâche d’amener deux étudiants-interprètes au plus près de ce qui sous-tend sa composition et sa relation aux fragments de Kafka qu’il a choisi de mettre en musique.
Ce film est le premier d’une suite consacrée à des ateliers d’interprétation donnés par György Kurtág et sa femme Martá à des élèves des Conservatoires de Lausanne et Genève. Chaque film sera dédié à une œuvre différente du répertoire classique ou à une œuvre de Kurtág lui-même, offrant ainsi une approche d’un Kurtág-pédagogue à la fois exigeant et généreux à l’extrême, et celle d’un Kurtág-compositeur livrant sa vision des œuvres du passé et de sa propre musique.
À chaque fois, un processus de transmission d’une rare intensité se déroule sous nos yeux, une expérience précieuse qui touche tout autant le spectateur non averti que le public des mélomanes et des musiciens professionnels. Avec notamment: Laure-Anne Payot et Romain Hurzeler (Kurtág, Kafka-Fragmente), le Quatuor Terpsichordes (Schubert, quatuor La Jeune Fille et la Mort), Louis Schwizgebel
(Haydn, Sonate pour piano Hob. XVI/52) et plusieurs autres étudiants, ainsi que des élèves des classes de piano non professionnelles (Kurtág, Játékok).

Contrechamps Productions 2007 / 56’ / BetaSP, DVD

Vie privée : Contrechamps récolte des données de suivi anonymes à des fins statistiques grâce à l’outil open source Matomo.
Cliquez-ici pour paramétrer cette collecte.